Coupe du monde de rugby: un coup de coude terrible et une expulsion ont laissé la France en dehors

Les « Bleus » ont perdu 20 à 19 contre le Pays de Galles et ont dit au revoir au Japon 2019. Ils ont souffert après l’expulsion de la deuxième ligne Vahaamahina par un coup sournois porté à la troisième ligne Moriarty.

La France, privée d’un joueur après l’expulsion du joueur de deuxième ligne Sébastien Vahaamahina au début de la deuxième mi-temps, a été éliminée de la Coupe du monde de rugby après avoir perdu 20-19 contre le Pays de Galles, dimanche à Oita.

Numériquement inférieurs, les Français, qui ont dominé 19-10 à la mi-temps, ont abandonné dans la dernière ligne droite du match après un essai de la troisième ligne galloise par Ross Moriarty à la 74e minute.

Il y aura probablement beaucoup de discussions en France sur cette expulsion pour action anti-réglementation contre Aaron Wainwright neuf minutes après le début de la deuxième mi-temps. Le Pays de Galles, quant à lui, a toujours son capitaine Sam Warburton en tête, avec le carton rouge distribué à la 18e minute de la demi-finale remportée par la France lors de la Coupe du monde 2011 (9-8).

La quinzième édition de la France est ainsi sortie des demi-finales pour la troisième fois, après les éditions de 1991 et 2015, en neuf éditions de la Coupe du monde.

Après avoir joué leur meilleur match depuis le début du tournoi, les Français ont rapidement pris la tête grâce aux essais de Vahaamahina (5) et d’Ollivon (8), pour être ensuite mis sur le pied arrière (12-0). Avant un troisième essai de Vakatawa, le meilleur joueur du jeu, a donné à la France un avantage significatif à la mi-temps.

Mais le carton rouge de Vahaamahina (49) pour un coup de coude au visage d’un adversaire leur a coûté le match. Bien qu’ils aient tenu bon pendant longtemps, l’essai de Moriarty a finalement fait pencher la balance, le Pays de Galles s’assurant sa huitième victoire lors de ses neuf derniers matchs contre la France.

« Je pense que la meilleure équipe a perdu aujourd’hui, mais ce carton rouge avait évidemment son importance. Ce qui est bien avec nos garçons, c’est qu’ils n’abandonnent jamais », a déclaré l’entraîneur du Pays de Galles, Warren Gatland.

« La France a très bien joué, mais n’a pas eu de chance. Ils se sont beaucoup améliorés depuis le dernier Tournoi des Six Nations« , a-t-il ajouté.

« Je ne remets pas en cause l’expulsion, les images sont claires, il y a un réflexe, je pense qu’on ne peut pas le voir mais le contact avec le visage existe », a admis l’entraîneur français Jacques Brunel.

Interrogé sur son évaluation de la participation de la France au Japon, M. Brunel a répondu : « Le résultat n’est pas positif, nous avions l’ambition d’aller plus loin, c’est en quelque sorte un échec ».

Le Pays de Galles, champion en titre des Six Nations, rencontrera l’Afrique du Sud en demi-finale le 27 octobre, après avoir battu le Japon 3-26, quelques heures plus tard ce dimanche à Tokyo.

La France a quatre ans pour restructurer son équipe avant la Coupe du monde qu’elle accueillera sur son sol en 2023. Sur les 31 joueurs convoqués pour le Japon le 2 septembre, seuls 16 étaient dans l’équipe un an et demi plus tôt.

D’ici là, les « Bleus » vont faire le tour des cinq points (deux postes) qui ont été laissés sur la route pendant la première mi-temps. Mais sûrement encore plus au rouge à Vahaamahina.

Quitter la version mobile